Accueil  Courses  Massifs  Photos  Refuges et Bivouacs  Des mots…  Liens   
Accueil  >  Courses  >  Barre des Ecrins (4 102 m)   
Barre des Ecrins (4 102 m)
          voie normale
Difficulté : PD
Massif : Glacier Blanc
Engagement : III
Type : mixte
Dénivelé : 950 m
Horaire : Du refuge au Dôme : 3 h 15. De la brèche Lory au sommet : 45 min.
Départ :  Refuge des Ecrins
Auteur : Julien BEAUSSERON (Lyon)
Point culminant et unique "4000" du massif de l'Oisans, la Barre des Ecrins est un sommet équilibré et majestueux, et ceci quelque soit le point d'où on l'observe. Sa face sud, rocheuse et sauvage, dominant le glacier noir, et qui offre des itinéraires difficiles, son versant Bonnepierre (sans doute appelé ainsi par ironie !... ), que domine le Dôme de manière presque irréelle, le vallon de la Pilatte, et enfin la face Nord, entièrement glacière sur laquelle serpentent au petit matin de multiples frontales, dans un cliquetis de piolets et autres mousquetons.
La plupart des 150 personnes qui passent la nuit au refuge montent au Dôme des Ecrins (4 015 m), qui dépasse lui aussi la barre mythique des 4000 m, sans présenter de difficultés. Il faut néanmoins rester vigilant, notamment à cause du mauvais temps qui, à cette altitude, peut rendre la course très difficile. L'itinéraire n'est donc pas très compliqué à trouver, puisqu'il suffit de suivre la "tranchée" jusqu'au sommet !

Descendre du petit promontoire sur lequel se trouve le refuge par l'est, pour prendre pied sur le glacier. Longer la rive gauche du glacier jusqu'à l'aplomb de la face Nord, un peu avant d'arriver au col des Ecrins (bivouac possible ici aussi !...). Prendre garde aux séracs au niveau des clochers des Ecrins, qui menacent l'itinéraire. La trace chemine ensuite sur le glacier selon l'enneigement, jusqu'au pied le la rimaye, sous la Barre. Traverser sous la rimaye pour rejoindre de Dôme (3 h 15).

Du Dôme, rejoindre la brèche Lory (dont la rimaye peut être délicate). Un premier ressaut rocheux d'une vingtaine de mètres (contourner par la gauche) permet de rejoindre l'arête sommitale. Suivant les conditions, le cheminement sur l'arête peut être plus ou moins délicat (glace !). Compter environ 45 min - 1 h de la brèche au sommet.

Rien au-dessus, à des kilomètres à la ronde. Rien que du ciel, du bien-être à l'état pur. Le silence s'installe car il n'y a rien à dire. Au loin, le Mt Blanc, les pieds dans les nuages, le Cervin. Plus près, Roche Faurio la face S de la Meije, les grandes faces Nors du Pelvoux (3 948 m), du Pic sans Nom et de l'Ailefroide (3 954 m). Univers minéral et silencieux... jusqu'à l'arrivée des autres... il faut redescendre.

Remarques : Course cotée PD, mais l'altitude est à prendre en compte surtout en cas de mauvais temps.

  Autres Photos
Arête et Dôme des Ecrins
Bivouac des Ecrins
Glacier Blanc
Lumières
Retour de la Barre
Roche Faurio depuis la Barre

Arête sommitale des Ecrins


Au pied des Ecrins


Lever de soleil aux Ecrins


Rimaye


Si petits


Haut de page            © Julien Beausseron, 2004 -